Petits trains à l'échelle HO

Les wagons HO en tôle de Fleischmann.

  • le 18/07/2019 à 13:53 Citer ce message

    A un moment je me suis intéressé à ces wagons en tôle.
    Ils sont très légers avec des roues en plastique.
    Je pense qu'ils sont totalement méprisés par les collectionneurs.
    Il ne sont pas chers sur le marché de l'occasion.
    Il devient difficile d'en trouver en bon état avec la boîte d'origine.

    tôle

    D'autres en cliquant ici.
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 10/09/2019 à 10:42 Citer ce message

    Une vue globale de mes petits wagons en tôle.

    FL
    Fleischmann
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 12/09/2020 à 09:29 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Je pose cette question plus particulièrement à vwlucas qui me semble être "Le" spécialiste du Fleischmann ancien. (Mais tout le monde peut répondre.)
    Parmi ces wagons "de peu", certains existent en deux versions : avec deux petits trous en haut à droite des flancs du wagon ou sans ces trous. (La liste dans le sujet n°1 permet une parfaite visualisation.)

    Question : la présence ou non de ces trous détermine-t -elle une époque de fabrication ?
    Bon, d'accord la question est pointue. Merci à ceux qui se pencheront dessus.
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • vwlucas
    vwlucas

    le 14/09/2020 à 18:07 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Il y a une certaine logique dans l'évolution des wagons en tôle Fleischmann.

    A partir de 1954, les wagons fermés ont deux trous d'aération (parfaitement inutiles, ni conformes, mais bon...) et l'indication LüP (LhT) 12.0m. Le châssis est en tôle, avec les ressorts (plus freins) simplement estampés pour les modèles de base, à attelage manuel, ou au bloc en zamac collé pour les modèles à attelage automatique.

    Vers 1959, les deux trous disparaissent, et le LüP passe modestement à 8.60 m.

    A partir de 1962, les châssis sont en plastique, les mêmes pour tous (sauf les petits wagons voyageurs). Les marchepieds sont d’une fragilité déconcertante.
    Normalement, on ne devrait plus trouver de carrosserie « à trous » avec un châssis plastique. Cependant, Fleischmann est connu pour sa fantaisie, sa manie de ressortir parfois des vieux stocks, et de mélanger moderne et ancien.

    Le problème, c’est qu’ils ne sont pas passés par le contrôle de qualité, et qu’ils ne comportent pas le tampon qui pourrait les dater. Reste l’identification via le "Kupplung" qui a évolué au fil du temps.

    Ci-joint, une série de Reichelbrau, la brasserie préférée de Fleischmann.
    Le bleu est assez rare, surtout avec ses 6 pattes et le carton d’origine.

    FL
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 14/09/2020 à 21:31 Citer ce message

    Bonsoir vwlucas,
    Mille mercis pour ce cours d'histoire génial et cette superbe photo.
    Le Reichelbräu bleu, je ne le connaissais pas.
    Effectivement, j'ai certains wagons de ce type à la fois en tôle et en plastique. le "Wienerwald" par exemple.
    Vos wagons sont dans un superbe état. je ne vois pas d'accrocs sur les toitures. C'est rare.
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 15/09/2020 à 09:34 Citer ce message

    Le "Wienerwald" version plastique en haut, version tôle en bas
    Fleischmann

    Le "Wienerwald" version plastique à gauche, version tôle à droite
    Fleischmann
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • vwlucas
    vwlucas

    le 18/09/2020 à 11:45 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Je vous présente un petit extrait de nostalgie: le train fleischmann 300 G, vendu en 1961 avec un transfo et un petit ovale de voies modèles, de la série 1700.
    Il coûtait à l'époque 50 DM

    Fleischmann

    Je l'ai trouvé sur Ebay.de, en différents lots. Le vendeur proposait les 3 wagons, et la loco 1304, nouveauté de 1961. J'en ai déduit qu'il s'agissait d'un seul et même train, le 300 G.
    Quelques vagues tampons de contrôle 7/1 me l'ont confirmé.
    Le tout est dans un état de rare fraîcheur, et la loco n'a pas dû beaucoup rouler.

    Fleischmann

    La loco 1304 est dans sa plus simple expression, sans même le fin liséré rouge des versions suivantes. Admirez le wagon G20, avec châssis en tôle, et imitation des ressorts de suspension.

    Fleischmann

    Châssis en tôle également pour les deux autres wagons. Le wagon citerne ESSO est en parfait état, avec la fermeture d'écoutille entière. Normalement, le petit robinet (???), fragile, disparaît par suite de mauvais traitements enfantins.
  • vwlucas
    vwlucas

    le 19/09/2020 à 10:43 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Encore quelques 1205?

    FL

    De 1956 à 1958, "Essen", de la DR. Fleischmann a pris la peine d'imiter les ressorts de suspension avec des petits blocs en zamac, collés sur un châssis noir, satin et non brillant.

    FL

    Le dernier de la série, que l'on reconnaîtra grâce à l'attelage n° 4. Il date de 1972.
    Brun clair, et châssis en plastique. Rare en l'état. Il était rempli d'un mélange de cailloux et de colle blanche, qui n'a pas manqué de faire rouiller l'intérieur des cloisons. J'ai du sortir les fichus cailloux un par un, puis poncer les flancs à la Dremel, pour enfin repeindre en gris clair.

    La toute première version, DR, "Halle" est mythique, car personne du forum allemand ne la possède. On se demande si elle a vraiment existé.
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 19/09/2020 à 14:46 Citer ce message

    Bonjour à tous,
    Le 1205 "Halle" est peut-être mythique, mais référencé.

    FL

    FL
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • vwlucas
    vwlucas

    le 19/09/2020 à 18:29 Citer ce message

    Bonjour tout le monde

    Effectivement, il est référencié, mais le "Halle" O n'apparaît que sur les photos des premiers catalogues.
    La première référence apparaît dans le Mikado de 1984. Je sais de bonne source (un des collaborateurs de l'édition) que pour certains modèles, on s'est basé sur les catalogues d'époque.

    Et Dieu sait si les illustrations des catalogues sont parfois fantaisistes, souvent basées sur un dessin, alors que le modèle n'existe pas encore.
    Je prends l'exemple de la Pacific 1360, avec des lanternes improbables, l'O&K 1306 avec des panneaux fantaisistes, la V60 disproportionnée, j'en passe et des meilleures.

    Alors, on copy/paste à partir de 1984, pour le Mikado, Alkado, etc. Sans recontrôler si le modèle existe vraiment dans telle ou telle version.

    En attendant, personne n'a jamais montré le 1205 DR, Halle, O.
  • vwlucas
    vwlucas

    le 19/09/2020 à 18:36 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Voici deux wagons Seefische, l'un équipé de l'attelage automatique, l'autre de l'attelage manuel.
    Les deux sont compatibles!

    FL
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 17/04/2021 à 10:05 Citer ce message

    Bonjour à tous,

    Avec ces wagons en tôle , il est possible de s'amuser à réunir des versions différentes comme un philatéliste le ferait avec des timbres. Jacques nous le montre un peu plus haut avec différents types de "Reichelbrau"

    Voici un petit jeu très proche de celui de Jacques.

    Fleischmann

    Photos d'en haut, les Carlsberg. Mise à part la différence de teinte, regardez bien les attelages. Sont-ils identiques ?
    Photos d'en bas, les Karamalz, Attelages d'origine et même référence de wagon. Mais sur l'un attelage à crochet et sur l'autre, à boucle. Etonnant, non !
    Quant aux wagons du milieu, "très beaux spécimens" qui cumulent une différence d'attelages comme le Carlsberg et en même temps, la présence de deux petits trous sur la face de l'un d'eux.

    Jacques, plus haut dans les messages signalait aussi "Vers 1959, les deux trous disparaissent, et le LüP passe modestement à 8.60 m." Effectivement, mes wagons en tôle sont tous à 8,60 m sauf les deux Karamalz qui sont à 9,50 m...

    Fleischmann

    Bien entendu, toutes les caisses des modèles réduits ont la même dimension : 9 cm
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !

Répondre à ce message