Petits trains à l'échelle HO

Schienenbus un bus sur rail : Roco ref 69026 DCC sound

  • tgv69
    tgv69

    le 10/02/2021 à 19:46 Citer ce message

    Bonjour une fois de plus un petit autorail à essieux entre le bus et le train il était possible d'atteler une remorque peut être deux mais à confirmer. Je vous présente le roco ref 69026 DCC sound une merveille. Je possède aussi le lenz en 0 qui est magnifique. Mais nous sommes sur un Forum Ho.
    Vous l'aurez remarqué j'adore ce qui est petit sur rail.

    Roco

    Roco



    RGP
  • Pierre-B
    Pierre-B

    le 11/02/2021 à 15:54 Citer ce message

    "La voiture du moteur à combustion interne sur la voie ferrée." Le 14 septembre 2008

    Roco

    Photo libre de droit : GeorgR. Merci.

    Wikipedia

    Un Schienenbus ou railbus ou autobus sur rails ou bus ferroviaire est un moyen de transport en commun léger qui partage de nombreuses caractéristiques avec un autobus tout en circulant sur une voie ferrée.

    Les premiers autobus sur rails apparurent avant la Première Guerre mondiale. Originellement réalisés en remplaçant les pneus d'un autobus par des roues d'acier adaptées au chemin de fer, ils rencontrent vite des limites en matière de sécurité

    L’Uerdinger Schienenbus était un autorail construit par la Waggonfabrik Uerdingen pour la Deutsche Bundesbahn et plusieurs sociétés privées de chemins de fer allemands. Les Schienenbusse portaient les numéros VT 95 (Baureihe 795) et VT 98 (Baureihe 798) et furent, avec 1 492 exemplaires construits entre 1950 et 1971, un très grand succès. Sans le Schienenbus, beaucoup de lignes secondaires n’auraient pas survécu durant les années 1960, 1970 et même 1980. C’est pour cela que le Schienenbus fut nommé le sauveur des lignes secondaires.
    Ne tirez pas sur le webmaster. Aidez-le !
  • tgv69
    tgv69

    le 11/02/2021 à 18:45 Citer ce message

    Bonjour j'aime beaucoup leur coté rétro et leur forme arrondie un peu comme les Floirat chez nous. Voyager à bord de ces autorails devait être un régal et entendre le bruit du diesel, avoir une vue quasi panoramique et voir le devant de la voie et le conducteur sentir les trépidations de l'engin à chaque joint de rail que du bonheur. Bizarre que des chemins de fer touristiques Français n' aient jamais acheté ce matériel pour exploiter leurs lignes et je pense que l'entretien était le même que pour un bus.
    RGP.

Répondre à ce message